Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de irene.autour-de-la-naissance
  • Le blog de irene.autour-de-la-naissance
  • : échanger des vécus, des expériences autour de la grossesse, la naissance, l'allaitement, l'accompagnement haptonomique
  • Contact

Texte Libre

Recherche

5 avril 2015 7 05 /04 /avril /2015 23:20

Jeudi 26 mars, c’était l ‘Assemblée Générale de l’ANSFL (Association Nationale des Sages-femmes libérales) suivie par 2 journées de colloques…

Je suis allée à la journée du vendredi 27 mars 15

« Et si on parlait physiologie ? »

Samedi c’était une journée sur les Maisons de Naissance, fort intéressante aussi sans doute mais comme on ne peut pas tout faire, comme les MDN ne sont pas (encore ?) à l’ordre du jour en Normandie, j’ai choisi la journée sur la Physiologie et le programme était vraiment alléchant !

D’abord, le plaisir de retrouver des amies sages-femmes ayant changé de région, des sages-femmes du film « Entre leurs mains » (nous sommes plusieurs à envisager une projection dans la région : préparez vous à être émerveillés) d’autres avec des expériences, des approches différentes, mais toutes avec la volonté d’être au plus près des couples, des femmes, des bébés, dans un accompagnement respectueux et efficace…

Premier échange : Suivi de grossesse « fait main » Jacqueline Lavillonière

Avec laquelle j’ai fait plusieurs formations et qui intervient dans le film cité !

Nous, sages-femmes, sommes les gardiennes de la physiologie ! Nous ne devons donc pas chercher la pathologie à tout prix !

En France, on repère ce qui ne va pas alors que dans d’autres pays, on repère ce qui va !

Prenons l’exemple de la MAP = menace d’accouchement prématuré, qui angoisse bien des femmes pendant leur grossesse et même les cloue au lit (Jacqueline « il est indécent de mettre une femme au lit dans une position mortifère alors qu’elle est en train de fabriquer du vivant ! il vaudrait mieux qu’elle savoure la vie autour d’elle pour en faire bénéficier son petit ») et bien souvent, elles feront un terme dépassé puisque leur utérus n’y comprendra plus rien et ne saura plus s’il doit se mettre à travailler

C’est l’hormonologie qui permet à la grossesse d’évoluer et les hormones étant liées aux émotions, nous allons devoir prendre soin des mères, leur redonner confiance et…

Leur expliquer que l’utérus est dans sa fonction physiologique quand il se contracte puisque que, comme un bon muscle qu’il est, ce sont ses contractions qui lui permettent de s’agrandir en anticipation de la croissance fœtale…

Beaucoup de sages-femmes libérales refusent de suivre les « grossesses dites patho » et d’aller à domicile faire deux monitorings par semaine, tenant à rester dans le domaine qui est le nôtre, la physiologie. Certaines suivent seulement les patientes qu’elles voyaient auparavant et vont avoir la lourde et noble tâche de dédramatiser et « dépathologiser » la situation même si cela reste difficile quand des diagnostics source d’angoisse ont été posés par le corps médical… spécialiste lui, de la pathologie !

De même le pronostic obstétrical souvent posé au 9ème mois se révèle inopérant car étant faisable quand la dynamique de l’accouchement est en route !

Repost 0
Published by irene.marraine - dans retour de formation
commenter cet article