Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de irene.autour-de-la-naissance
  • Le blog de irene.autour-de-la-naissance
  • : échanger des vécus, des expériences autour de la grossesse, la naissance, l'allaitement, l'accompagnement haptonomique
  • Contact

Texte Libre

Recherche

/ / /

 

OSTEOPATHIE ET LES BEBES.

 

DIFFERENTES INDICATIONS

 

  • Les déformations crâniennes.

Le grand classique actuellement ! Les consultations pour « plagiocéphalies » ont explosé depuis que les bébés dorment sur le dos !

Or, la plagiocéphalie postéro-latérale par exemple n’est pas due à la position sur le dos ! La position sur le dos n’a été que le « facteur aggravant » qui a permis de voir ce qui ne se voyait pas avant et joue plutôt le rôle d’un clignotant.

Il peut exister des plagiocéphalies chez plusieurs enfants de la fratrie. Il y a des bébés déjà plus ou moins coincés pendant la grossesse : dans ces cas-là, la maman pourrait voir un ostéo.

Tant qu’une déformation crânienne est équilibrée, ça ne gêne pas beaucoup. S’il y a tension et blocage, alors il faut libérer la circulation…mais la déformation ne disparaît pas pour autant !

Les problèmes sont à voir le plus tôt possible car si on attend les difficultés vont s’accumuler et l’engrenage fera boule de neige.

 

  • Les troubles du sommeil

Les troubles du sommeil nocturnes peuvent être dus à différentes choses ; les troubles du sommeil diurnes (chez des enfants qui n’ont pas de phase de pré -sommeil, qui s’effondrent d’un coup)[1] ne sont pas normaux surtout si associés à des régurgitations.

 

 

 

  • Les troubles posturaux

Œil à demi-fermé, hyper-extension [2], ceux qui se mettent debout trop tôt (ramper, marcher à quatre pattes permet des connexions entre les deux hémisphères), ceux qui marchent à 4 pattes de façon asymétrique etc…

Il ne faut pas aller au devant de la progression naturelle de l’enfant, ne pas la forcer ![3]

Postures inhabituelles de la tête de l’axe, d’un membre qui peut avoir « mémorisé » une posture ou une pression (ex : pression abdominale à la femme pendant l’accouchement) il faut « déprogrammer » les traces du mouvement.

 

  • Troubles alimentaires

Trouble de l’alimentation au sein : c’est une urgence !

Si l’allaitement est mal accompagné, les difficultés peuvent être mal vécues par la maman et cela se transmet au bébé !

Bébé qui tête mal d’un côté : la maman ne doit pas croire que le sein de ce côté-là n’a pas assez de lait[4], c’est en fait au départ parce que le bébé n’arrive pas à se détendre d’un côté, il y a une tension mécanique chez le bébé qui ne peut pas têter longtemps car cela le fatigue : il suffit alors de « libérer »  cette tension (souvent tension d’un maxillaire) et l’allaitement marche bien des deux côtés !

Constipation chronique.

Régurgitations :

Dans le cas de reflux, ne s’occuper que de l’estomac serait réducteur : on n’a pas un estomac dont le clapet ne fonctionnerait pas bien alors que tout le reste du corps fonctionnerait super bien !

Si le bébé est au sein, le lait n’est pas en cause !

Il s’agit souvent de sternum bloqué par blocage émotionnel : chercher avec la maman d’où cela peut venir ; elle choisit ensuite un moment calme pour en parler avec le bébé et finit en disant qu’il l’a vécu une fois mais ne le revivra pas…

L’ostéopathe va aussi vérifier les zones diaphragmatiques, cervicales et basses occipitales pour libérer l’enfant de ses tensions globales.

 

  • Irritabilité, excitabilité, pleurs nombreux.

 

  • Conditions de l’accouchement :

 

Accouchement difficile ; trop long ou trop rapide ;

Rupture de la poche des eaux supérieure à 12 heures ou insuffisance du liquide amniotique (le bébé a pu s’encastrer, développer des tensions) ;

Forceps, ventouse, césarienne ne posent tellement de problèmes dans la façon dont ils sont faits que pour les causes qui les ont rendus obligatoires = mauvaise position, mauvaise flexion du bébé etc…

 

Voilà les notes que j’ai rédigées suite à l’intervention de M. PETIT.

Depuis longtemps, j’ai affiché dans ma pièce une page de la revue de l’Union Fédérale des Ostéopathes de France qui reprend ces motifs de consultation ostéopathique et en ajoutent d’autres :

 

Pour l’accouchement :

 Naissances gémellaires ; accouchement déclenché ou retardé ou sous péridurale ; présentation du siège,  front ou de la face ; prématurité ; quand on a tiré trop fort sur la tête ; quand il y avait un circulaire du cordon (autour du cou mais pas seulement) ; en cas de souffrance fœtale, de réanimation même légère du bébé…

Observation du bébé :

il se cambre en arrière quand on le prend ou quand il tête ; il est raide avec bras et mains crispées ; il sursaute au moindre bruit ; il est hypotonique et a du mal à tenir sa tête ; il met toujours un bras en arrière ; il est tombé de sa table à langer (même si les radios ne montrent aucune lésion !) ; il tourne toujours la tête du même côté, dort toujours du même côté, use ses cheveux de manière asymétrique ;il louche de façon permanente ; il a des otites, des bronchites à répétition, il a une respiration bruyante…

La revue dit :

« Un traitement ostéopathique précoce permet d’effacer les séquences éventuelles de la naissance…

CHAQUE NAISSANCE DEVRAIT ETRE SUIVIE D’EXAMEN OSTEOPATHIQUE ATTENTIF »

 

Remarques personnelles :

  • Eh ! oui ! les maternités devraient systématiquement proposer une consultation ostéopathique (surtout dans les cas évoqués plus haut) ! gardons confiance : cela évolue : je sais un bébé, hospitalisé en réanimation à Charles Nicolle et qui est sorti avec une ordonnance de séances chez un ostéopathe !
  • Car, allez-vous me dire, les consultations ostéo, ça coûte cher et ça n’est pas remboursé ! c’est vrai, les honoraires sont libres et il faudra sans doute attendre quelques temps avant que la Sécurité Sociale envisage de les rembourser (alors que le gouvernement dérembourse le plus de soins et de médicaments possibles !) rien ne nous empêche d’agir pour que cela change mais aussi de nous interroger sur des dépenses qu’on ferait pour notre bébé et qui seraient peut-être moins utiles pour sa santé (ou de nombreuses consultations de nombreux traitements qui n’amélioreront pas forcément sa santé, qui ne supprimeront pas ses otites à répétition, ses antibiotiques quasiment pris toute l’année !
  • Si je me suis un peu attardé sur cet article, c’est vraiment pour vous montrer que l’ostéopathie, c’est sérieux et c’est utile : il n’y a pas à y croire ou à ne pas y croire, c’est fondé scientifiquement et ce que je trouve intéressant, c’est cette approche globale de l’individu et tous les points communs qu’on retrouve dans l’homéopathie et dans l’haptonomie !
  • Certains vont dire « mais comment choisir son ostéopathe ?il y en a qui ne sont pas sérieux ! ». c’est malheureusement parfois vrai, de même qu’on peut tomber sur un « mauvais » dentiste, un « mauvais » médecin et même une… « mauvaise » sage-femme ou en tous cas sur quelqu’un avec lequel vous sentez que ça « ne passe pas » Alors, changez ! (vous avez sans doute changé de garagiste pour moins que cela !)  Ce qui est sûr, c’est qu’il y a des ostéopathes qui aiment et savent travailler avec les enfants, les bébés et d’autres moins…Demandez leur, essayez et faites votre choix et vous découvrirez tous les bienfaits que l’ostéopathie peut apporter !


[1] Attention : les bébés « hapto » peuvent ne pas dormir beaucoup dans la journée sans que cela soit vraiment un « trouble » NDLR !

[2] A ne pas confondre avec le « tonus » d’un bébé…hapto !

[3] En haptonomie, on insiste bien sur le fait d’accompagner l’enfant, de voir où il en est de son « pouvoir » et de son « vouloir », de l’observer pour savoir quand il est prêt !

[4] Mais ça finira par se produire !

Partager cette page

Repost 0
Published by