Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de irene.autour-de-la-naissance
  • : échanger des vécus, des expériences autour de la grossesse, la naissance, l'allaitement, l'accompagnement haptonomique
  • Contact

Texte Libre

Recherche

9 octobre 2021 6 09 /10 /octobre /2021 20:40

Une maman a attiré mon attention sur la prochaine parution d'un livre fort intéressant qui peut nous corriger de la tentation de croire que ce que nous faisons de nos jours dans le monde occidental (et d'ailleurs surtout en France!) s'est toujours fait et se fait partout dans le monde...Débarrassons nous donc de nos idées préconçues et reçues sur l'endroit où doit dormir l'enfant, son sommeil (j'ai récemment entendu une horreur, = un cas de maltraitance, sur une maman qui avait donné une douche -froide bien sûr, ce qui fait encore plus froid dans le dos!- à son enfant qui ne voulait pas faire la sieste! que voilà une scandaleuse façon de lui donner envie de dormir!!) son alimentation, la façon de le promener (en écharpe à 80 euros praticable de 0 à 4 ans ou en poussette Rolls Royce à plusieurs centaines d'euros?) Réfléchissons à la manière  d'échapper à la société de consommation complètement inadaptée aux réels besoins de l'enfant et au mode de la pensée unique...donc dominante?

De plus, chez cet éditeur le hêtre myriadis, il y a toute une collection de titres tous plus attirants les uns que les autres...

Voilà de bonnes idées pour les acheter ou se les faire offrir (à la place de jouets beaucoup plus onéreux et sans doute beaucoup moins utiles!) ou les faire lire à l'entourage (amical professionnel...et familial) qui conteste nos façons de faire

 

https://lehetremyriadis.fr/boutique/livres/parentalite-education/pourquoi-les-bebes-dorment-ils-dans-des-lits-a-barreaux-petite-histoire-de-la-distance-parentale-natacha-butzbach/?fbclid=IwAR0gRj2KuLKS_hhSYhzujFETl98zSJ6QTIBP0Bync_WIXdjv-NmgnZkQm4g

 

cette maman, (encore elle! merci pour ses recherches, ses investissements et ses partages) m'a aussi montré un merveilleux livre sur les bienfaits de l'allaitement, avec des illustrations magnifiques...

Précisons que, si pour une raison ou une autre, une maman n'allaite pas, le bébé peut quand même profiter de certains des bienfaits évoqués dans ce livre: proximité, peau à peau, bisous, odeurs etc

file:///Users/irenepergent/Downloads/Mammife%CC%80re%20-%20Marion%20Cadet%20(1).pdf

 

j'espère que ce dernier lien peut s'ouvrir!

Notez que la maison d'édition est la même que celle citée plus haut!

Partager cet article
Repost0
20 juin 2021 7 20 /06 /juin /2021 17:19
Restons dans l'amour et la bienveillance avec ces quelques liens
 
https://papapositive.fr/un-bebe-ne-peut-pas-faire-un-caprice/?fbclid=IwAR04hZ2Q0j05KKuT_0HpVEcK2CwY3rmR-mrBM8viWU5YVN8FJN2f0Izd6v0
 
https://lesprosdelapetiteenfance.fr/bebes-enfants/psycho-pedagogie/comment-developper-les-competences-pro-sociales-des-tout-petits/age-par-age-savoir-favoriser-les-competences-pro-sociales-des-enfants?fbclid=IwAR2uRaffVkui7iYbSLRWTSYBG5xX7h6wiMcjchnDYVouaYYu3gQB0UZQpc8
 
J'ai fait des formations avec Jean Epstein et c'était super intéressant
 
https://lesprosdelapetiteenfance.fr/vie-professionnelle/paroles-de-pro/rencontres/jean-epstein-lenfant-apprend-dabord-en-aimant-puis-en-explorant?fbclid=IwAR16s087y3jCr5zmGNmJjSS_4GXwVxNKnPM9jcCCii_52grcgCZpjgUo7-g
 
j'ai aussi fait des formations avec Isabelle Filliozat qui n'est plus à présenter je suppose?
 
https://papapositive.fr/lamour-nest-pas-une-recompense-cest-un-carburant-pour-lenfant/?fbclid=IwAR2bIROTN3sMqURBVipp0dVKqsRo1avlF9Vr5iU6hVIvDKVJ8IiUamOF6gg
 
et enfin
 
https://apprendreaeduquer.fr/portage-bebes/?fbclid=IwAR2Uu6klQLmjvn-fcLQcsoEEa492EiEiLoHxUGIZEewsI4xLfgU2oGpvZjo
 
voici donc quelques lectures en attendant la suite!
Bon dimanche
 
 

 

Partager cet article
Repost0
20 octobre 2020 2 20 /10 /octobre /2020 15:09

Avec un peu de retard dû à quelques petits soucis de santé, je vous transmets le très beau et bien complet témoignage fait par la maman d'Abel! je la remercie vivement pour cet écrit où tout est très bien expliqué, me semble t il. Grand grand MERCI d'avoir pris le temps de tout décrire

Merci aussi à Abel (que j'ai pu voir "en action" en visio) et à son papa et bon vent à tous les trois

 

Bonjour Irène, 

 
Je prends enfin un moment pour vous témoigner de notre expérience d’hygiène naturelle infantile avec notre petit garçon. Alors, nous avons proposé à notre enfant d’éliminer sur un pot spécial HNI lorsqu’il avait 3 semaines. Nous avions, au préalable, observé ses habitudes d’élimination et son comportement durant une bonne semaine. Nous avions noté qu’il éliminait au cours ou en fin de tétée. En dehors des tétés, il signalait les envies d’éliminer les selles en « râlant » d’une manière particulière (petits pleurs, agitation soudaine, contracte ses abdos, se tortille, sons graves..). C’était donc facile pour nous de comprendre ses besoins, si bien qu’à ce jour il continue d'éliminer ses selles en dehors des couches, toutes les selles, de jour comme de nuit. 
 
Concernant les urines, cela fut un peu plus fastidieux au départ car les signaux d’éliminations étaient moins évidents et surtout variés (cherche le contact avec ses yeux, cesse son activité, cesse de téter..). Nous proposions donc à Abel d’uriner avant et après une tétée, en sortie de sieste, avant de sortir de la maison et au retour d’une sortie.. etc.
 
Nous avons constaté très rapidement des évolutions importantes, une meilleure compréhension de ses signaux corporels et au fil de temps une bel complicité entre Abel et nous, autant avec son papa qu’avec moi-même.
 
L’objectif pour nous n’étant pas d’attraper tous les pipis et cacas à tout prix, mais de communiquer avec notre enfant tout en lui offrant le confort d’eliminer ses besoins autrement que de faire sur lui-même. Pour se faire, nous avions acheté un pot spécial HNI, des alèses et des couches HNI (sur le site ecopitchoun). 
 
Abel passait bcp de temps « cul nu » au départ si le temps le permettait ce qui nous a permis de mieux anticiper ses envies d’uriner. Très vite, vers 1 mois et demi il ne portait plus de couches absorbantes en journée mais de simples culottes d’apprentissage. Au début, nous devions réagir très vite si l’envie d’uriner lui prenait. Par la suite il a été en mesure de se « retenir » quelques secondes puis quelques minutes comme s’il avait compris que nous allions intervenir. 
 
Vers 2 mois et demi, nous avions constaté qu’il régulait aussi ses besoins la nuit. Il ne faisait plus de selles la nuit. Il signalait ses envies d’uriner en émettant un son (on aurait cru qu’il chantait) pour nous réveiller. Soit il urinait la nuit à l’occasion d'une tétée, soit il se réveillait exprès pour un petit pipi express. Soit il n’urinait pas de toute la nuit mais faisait un gros pipi au réveil le matin. Assez vite, il passait ses nuits au sec !
 
Entre 3 et 5 mois, les choses se sont encore précisé et il était rare d’avoir des loupés, à la maison et en sortie, juste parfois des malentendus sans importance. C’était bien rodé pour nous comme pour lui !
 
Il a fait son entrée en crèche à 4 mois et demi. Naturellement, le personnel de crèche n’était pas en mesure de lui proposer d’éliminer en dehors de sa couche. Je m’inquiétais de savoir s'il allait être à l’aise en couches jetables et s'il allait être compris dans ses besoins, surtout concernant l’élimination des selles car autant pour les urines, il peut finir par éliminer sur lui si rien ne lui est proposé sans que cela ne l’agace, autant pour les selles c’est plus embêtant il fini par pleurer comme s’il était déçu d’avoir fait sur lui. Avant la crèche, il avait pris l’habitude de faire caca dans la matinée sans horaire précis. Après quelques jours de crèche, il s’est mis à se réveiller tous les matins à 6 heures pétantes pour faire caca !!!!! Ça nous à littéralement scotché ! 
 
L’HNI nous apporte beaucoup. Cela participe pleinement à respecter le corps et le rythme de vie de notre enfant. Cela nous a permis de créer un lien profond et unique avec lui. Cela permet aussi à notre enfant de rester connecté à son corps, à ses besoins et à ses ressentis ce qui facilitera plus tard l’apprentissage de la propreté.
 
Si nous avions un conseil à donner à des parents qui souhaitent se lancer : armez vous de patience, de langes, alèses et vêtements adaptés et renseignez vous sur internet ou via des lectures ( Sans couches, c’est la liberté d’Ingrid Bauer, La vie sans couche de Sandrine Monrocher-Zaffarano, le blog Heureux sans couche de Natacha Fourrageat Guillaume, accompagnante en HNI diplômée de l’institut Miss psychomot)
….ah aussi, ne tenez pas compte des éventuelles réflexions malveillantes venant de personnes non informés de l’existence de cette pratique !
 
Voilà, je pense avoir fait le tour de notre expérience HNI. Je reste à votre disposition pour d’autres questions 
 
Bien à vous, 
 
Arnaud, Dalila et Abel Lardé 
Partager cet article
Repost0
24 juin 2019 1 24 /06 /juin /2019 14:09

Des parents, des mamans (me/se) posent des questions à propos des journées (et des nuits! c'est la définition de la vraie canicule: quand la température nocturne ne baisse pas assez) très chaudes annoncées et des soins à apporter à leur bébé ou nouveau né...

Voici quelques suggestions:

Tout d'abord garder la maison la plus fraiche possible (ex volets baissés) et aérée (ventilateur, circulation d'air) humidifiée (quand j'étais petite, on connaissait déjà des journées de très fortes chaleurs -mais oui sans parler encore du réchauffement climatique-, difficilement supportables surtout en ville- comme Paris où j'ai grandi-: on avait l'habitude de suspendre des draps ou grands linges mouillés aux fenêtres; ils séchaient rapidement en apportant fraicheur et humidité requises... méthode simple et rapide!)

Hydrater votre bébé avec des bains fréquents ou un gant mouillé sur le visage; le découvrir

Lui donner UN PEU  (mais de façon répétée) à boire de petites quantités d'eau s'il est au biberon... PAS s'il est au sein! Dans ce cas, le mettre au sein un peu plus souvent: le merveilleux lait maternel adaptera sa composition de façon à désaltérer bébé autant que le nourrir (ce que ne peut pas faire du lait artificiel!)

S'il est nouveau né, il ne faut pas trop le découvrir et surtout conserver quand même bonnet et brassière; même plus grand, un bébé se refroidit facilement par la tête, je suis souvent étonnée de ces bébés qui arrivent chez moi tête nue car même s'il fait chaud, il y a souvent un peu de vent auquel les bébés sont sensibles même à 1, 2 ou 3 mois)

Cas particulier de ce bébé qui a refusé le sein à sa naissance et sa maman, très courageuse, a choisi de le nourrir au biberon mais exclusivement avec son lait qu'elle tire donc plusieurs fois par jour... Je pense que la composition de son lait s'adaptera même si un peu moins bien que direct au sein... C'est peut être aussi l'occasion pour qu'ils se reposent en peau à peau ensemble et sans doute cela sera l'occasion pour redonner au bébé l'envie de téter? Sinon, cela n'impose pas pour autant que la maman tire beaucoup plus souvent son lait: je pense que le sein est toujours en symbiose avec les besoins du bébé et fournira plus de lait; pas forcément plus souvent mais qui sera peut être à donner en plusieurs fois?

 

Toute autre suggestion  bienvenue!

Partager cet article
Repost0
8 avril 2019 1 08 /04 /avril /2019 14:47

Sujet encore trop tabou mais malheureusement assez répandu...

Sans vouloir dramatiser, il faut pouvoir en parler, la prévenir si possible (car, si elle se déclare après l'accouchement, certaines causes peuvent remonter à la grossesse...ou même bien avant dans la vie de la femme, à son enfance, adolescence, aux ATCD familiaux...

Il faut , le plus tôt possible mettre en place une prise en charge, une écoute et un soutien...

Il faut aussi penser à décharger la femme de conditions matérielles épuisantes et ne pas hésiter à faire appel à des associations dont les professionnel-le-s sont formé-e-s disponibles pour cela associations d'aide et d'intervention à domicile)

 

https://www.neonmag.fr/depression-post-partum-je-me-suis-dit-cest-ma-fille-ou-moi-par-la-fenetre-525135.html?fbclid=IwAR3n0mcZgnd4DyTU7jnhIUTbtH31W-CCW5EVUiJokmJjqKxoOd5-KmCBvdY

Partager cet article
Repost0
10 novembre 2018 6 10 /11 /novembre /2018 00:21

Voilà ce qui inquiète souvent les parents, outre le fait que cela les met en difficulté, les fragilise (à tort) dans leurs compétences et bien sûr les fatigue!

Je vois rarement des bébés pleurer pendant mes consultations ou en tous cas pas longtemps et la cause (ou les causes) se devine(nt) rapidement:

bébé fatigué en fin de journée (c'est pour ça que j'évite les rendez vous BB en fin de journée) après une journée de crèche, une visite PMI (attente longue) ostéo etc

BB qui trouve la séance trop longue !...et qui sait bien le faire comprendre!

BB qui a faim ou a la couche sale...

etc

des pleurs survenant souvent, durant longtemps et avec un enfant difficilement consolable doivent nous poser d'autres questions:

éliminer bien sûr toute cause physique!!!

qu'est ce qui le console? (car souvent les bébés nous donnent la solution en même temps que le problème)

voir ce que le BB peut avoir à nous dire du vécu de sa naissance (souvent bien différent du vécu des parents!) émotionnellement mais aussi physiquement: un rendez vous avec un ostéo (formé spécifiquement!) devrait être systématique!

les BB étant des éponges émotionnelles, un enfant peut prendre sur lui le chagrin de sa mère , chagrin qui ne le concerne pas directement mais qu'il s'approprie surtout si sa mère elle ne peut pas ou ne veut pas l'exprimer (j'ai un exemple, précis et émouvant en tête)

un bébé hapto a, depuis sa vie intra utérine, le "goût de la verticalité" et se sent une personne à part entière: se faire porter comme un paquet, ne plus sentir sa base, qu'on ne lui donne plus sa verticalité peut énormément le décevoir, même le mettre en colère! je me rappelle d'un bébé qui réclamait (oui avec colère!) ainsi sa verticalité et c'était les seuls moments où il se calmait: je l'ai fait observer aux parents sans être sûre d'être bien comprise...

et puis, il y a aussi le cas où les parents ont plus tendance à suivre leurs convictions ou leurs conditionnement éducatif plutôt que le bon sens , la vérité première que leur clame leur bébé: un bébé humain, c'est un bébé mammifère comme un autre dont le besoin essentiel (avant même manger) est un besoin de proximité animale et pour nous humaine! et cela pendant plusieurs mois (réfléchissons aux longues semaines où la maman chien, chat etc va garder ses petits auprès d'elle...) le bébé humain n'en a rien à faire des principes élaborés voici peu par des pseudo penseurs en occident surtout, et parfois répétés d'une génération à l'autre disant qu'il faut que le bébé dorme tout de suite dans sa chambre, de pas trop le tenir dans les bras, sinon, ça va lui donner des mauvaises habitudes, le rendre capricieux... il faut qu'il se fasse les poumons etc...que sais je encore! de telles inepties, dites par des gens "labellisés" ont malheureusement un impact sur certains parents les plus clairvoyants et pleins de bonne volonté...

J'ai vu tout dernièrement ce bébé qui de toute évidence va bien: la naissance s'est super bien passée, il a eu une mycose qui a été traitée et  est guérie, l'allaitement se passe bien, il a vu l'ostéo qui n'a rien trouvé mais n'a pas su quoi faire devant les pleurs durant toute la consult...bon, donc je ne suis pas toute seule à être perplexe surtout quand les parents me disent que c'est comme ça "tout le temps" (dans ces cas-là il faudrait remplir "l'horloge des pleurs" bon moyen d'y voir plus clair et souvent de dédramatiser) tout le temps? enfin surtout le soir, la nuit...ils sont épuisés et se sentent impuissants (on voit ce qui malheureusement peut entrainer jusqu'au BB "secoué") Moi ce que j'observe c'est qu'il ne pleure pas quand il est dans les bras et ce que je découvre avec effarement c'est qu'il dort dans sa chambre depuis le retour de la maternité et que les parents ne sont pas prêts à remettre en cause ce principe même devant cet enfant (car il pourrait y en avoir qui s'en accommoderaient plus ou moins bien) qui leur crie son désarroi "vous qui êtes des parents si sympa, pourquoi me séparez vous de vous alors que j'ai tellement besoin de votre présence?"... J'ai partagé la détresse de ce bébé (d'à peine quelques semaines) en souhaitant juste que les parents comprennent ses pleurs et mes explications, ça je ne doute pas de leur bonne volonté, mais il s'agit surtout de se débarrasser de principes éducatifs difficiles à remettre en cause...

 

Je ne sais plus si on avait déjà évoqué "l'horloge des pleurs"? sinon quelques explications suivront!

 

Partager cet article
Repost0
24 juillet 2018 2 24 /07 /juillet /2018 01:44

Je tombe sur ce texte que je me fais un plaisir de vous transmettre...et cela vraiment au bon moment, alors que je viens d'entendre des mères exprimer leurs doutes ou même leurs culpabilités: de n'avoir pas "ou" accoucher jusqu'au bout...de ne pas trop comprendre les pleurs de leur bébé,...de ne pas toujours savoir le calmer etc...

Je vous demande de (vous) dire et répéter en forme de mantra: 

vous avez bien fait de choisir ce bébé là mais surtout il a bien fait de vous choisir car vous êtes la meilleure mère, les meilleurs parents pour lui car vous êtes SA mère, SES parents...

mais il faut parfois un peu de temps à chacun-e d'entre nous pour bien ajuster notre rôle, bien comprendre ses demandes et apprendre à y répondre. Avant tout FAITES VOUS CONFIANCE, FAITES LUI CONFIANCE...Soyez indulgent-e-s avec vous même et prenez soin de vous surtout après toutes les émotions, positives mais parfois négatives qu'a provoquées votre accouchement

Et maintenant, ce petit texte::

Le message accroché dans le bureau d’un pédiatre par une maman :

"Le mieux, c’est…

Le mieux, ce n’est pas le sein.
Ce n’est pas non plus le biberon.
Le mieux, ce n’est pas de le prendre dans les bras.
Ce n’est pas non plus de ne pas le prendre dans les bras.
Le mieux, ce n’est pas de le poser de telle manière.
Ce n’est pas non plus de le poser de telle autre manière.
Le mieux, ce n’est pas de le couvrir de telle façon.
Ce n’est pas non plus de le couvrir de telle autre façon.
Le mieux, ce n’est pas de lui donner de la nourriture en purée.
Ce n’est pas non plus de lui donner de la nourriture en morceaux.
Le mieux, ce n’est pas ce que dit ta mère.
Ce n’est pas non plus ce que dit ta femme ou ton mari.
Le mieux, ce n’est pas qu’il reste avec une nourrice.
Ce n’est pas non plus qu’il aille à la crèche ou qu’il reste avec ses grands-parents.
Le mieux, ce n’est pas de suivre un certain type d’éducation.
Ce n’est pas non plus de suivre un autre type d’éducation.

Sais-tu ce qui est vraiment le mieux ?
Le mieux c’est toi…

Le mieux, c’est ce que ton instinct te dicte.
Le mieux, c’est ce qui t’aide à te sentir bien.
Le mieux, c’est ce qui te permet d’être heureux ou heureuse avec ta famille.

Car si tu vas bien, ils recevront le mieux. Car le mieux, c’est toi.
Car si tu te sens sûre de toi, ils se sentiront aussi sûrs d’eux-mêmes.
Car si tu estimes bien faire, ta tranquillité et ton bonheur les
atteindront aussi.

Car le mieux c’est toi.
Cessons de dire à chaque père ou à chaque mère, ce qui est le mieux pour lui ou pour elle.

Car ce qui est vraiment le mieux pour tes enfants, c’est toi."

Partager cet article
Repost0
9 juillet 2018 1 09 /07 /juillet /2018 11:31

Ce fut un beau moment en effet que ces heures partagées autour d'un pique nique, d'une rando (demi rando pour moi car elle avait commencé le matin) et d'échanges autour de l'haptonomie, l'autonomie et le travail des assistantes maternelles.

Le Relais assistantes Maternelles Parents Enfants La Marelle dans l'Eure organise souvent ces moments de rencontres si vivants et si enrichissants et m'a fait l'honneur de m'y inviter à plusieurs reprises: que l'organisatrice, les organisatrices en soient vivement remerciées car c'est vraiment un plaisir et une richesse de participer à leurs réflexions...Cette année, elles utilisaient le photo langage pour répondre à la question:

« En tant que professionnel, pour vous, que représente l’autonomie de l’enfant ? »

et bien sûr, à cette question on pourrait remplacer le mot "professionnel" par le mot "parent"!

les photos étaient variées et ne représentant pas forcément des enfants; chacun-e devait en choisir une et expliquer ensuite son choix...

Parmi les photos choisies: un pont de singe, une corde tendue jusqu'à tenir par un fil, une enfant en train de lire, ou faisant des grimaces ou en haut d'un sommet avec une cape prête à s'envoler..ou un bébé soutenu haptonomiquement dans la main de son père ou nouveau-né blotti dans sa main ou enfant contre son coeur...

les termes: accompagnement, confiance, respect, ouverture sur le monde, contenir affectivement, (r)assurer, tendresse, bienveillance sont souvent revenus

J'ai parlé d'haptonomie mais aussi de neuro sciences affectives et sociales, d'empathie et de Catherine Gueguen...Les témoignages des assistantes maternelles venaient illustrer cela fort à propos:Tel le cas de ce petit garçon (qui rentre à l'école en septembre) décrit comme turbulent, parfois agressif envers les autres et lui même et...ne supportant pas d'être touché tout en venant souvent chercher des calins! les autres parents ont parfois suggéré à l'assmat de ne plus le prendre mais elle tient à le garder car même si parfois elle ne sait plus quoi faire elle sent qu'elle a un rôle bénéfique...Ce n'est pas sa place de savoir ce qui a pu ou peut encore se passer dans la vie de cet enfant (pendant la grossesse, à la naissance et depuis) ni de chercher s'il y a (ou non) des carences parentales mais elle remplit bien la fonction décrite par Catherine Gueguen (et pas seulement elle) de personne adulte bienveillante qui va pouvoir aider l'enfant à développer son empathie et à se développer et c'est essentiel! (l'assmat est un peu inquiète pour sa rentrée à l'école, elle lui a bien répété qu'il pourrait revenir autant qu'il voudrait)

il y a aussi cette petite fille dont la maman est très malade: au début, un peu mal à l'aise pour aborder ce sujet, l'assistante maternelle a fini par en parler avec son soeur à la maman et propose d'emblée de garder l'enfant pour le soir ou la nuit (et cela gratuitement) si la maman est trop fatiguée.

Quelle richesse de pouvoir compter sur de telles assistantes maternelles! Que de belles personnes! Je sais que certains parents préfèrent parfois un mode de garde en collectivité et cela a en effet d'autres avantages mais qu'il est bon de savoir que de tels relais et de telles assistantes maternelles existent et font un travail de soutien et d'accueil de cette qualité et avec tant d'humanité

Partager cet article
Repost0
15 janvier 2015 4 15 /01 /janvier /2015 19:53

http://bit.ly/histoire-d-une-vache

à lire et pouvoir en tirer certaines conclusions...

Partager cet article
Repost0
19 décembre 2014 5 19 /12 /décembre /2014 22:08

ou, comme le disait Françoise Dolto "Un bon attachement permet un bon détachement"...quand ce moment arrive...

ou bien ce proverbe africain "Porté deux ans ou supporté vingt ans!"

 

un beau texte à lire et méditer...

http://maternmoi.wordpress.com/2012/11/08/de-lart-de-lattachement/

Partager cet article
Repost0