Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de irene.autour-de-la-naissance
  • Le blog de irene.autour-de-la-naissance
  • : échanger des vécus, des expériences autour de la grossesse, la naissance, l'allaitement, l'accompagnement haptonomique
  • Contact

Texte Libre

Recherche

/ / /

LA GROSSESSE ET L’ACCOUCHEMENT AUX PAYS- BAS

 

 

LA GROSSESSE

 

La femme enceinte est suivie par son médecin généraliste pour les trois premiers mois, ensuite elle est suivie soit à l’hôpital, soit par une sage-femme libérale.

Elle a une consultation toutes les 3 semaines puis tous les 15 jours dès le 7ème mois, puis toutes les semaines à partir de 37 semaines.

Elle n’aura pas de toucher vaginal sauf si signes d’appel ; pas de dépistage du diabète gestationnel sauf si signes d’appel ; la 3ème écho ne sera faite que s’il y a une « pathologie » (gros bébé, présentation du siège etc…)

A la moindre « pathologie », le suivi est obligatoirement fait à l’hôpital.

 

Terme dépassé :

Le terme retenu est 40 semaines ; à 41 semaines, la femme va voir sa sage-femme ; à 41 semaines + 3 jours, elle va consulter à l’hôpital pour avoir un « monitoring » (= enregistrement du cœur du bébé) car les sages-femmes n’en font pas, puis à nouveau à 42 semaines et à partir de là, on envisagera une maturation du col…

 

 

LA NAISSANCE

 

La grossesse et l’accouchement ne sont pas considérés comme une maladie !

Ainsi, 40 à 50% des femmes veulent accoucher à domicile mais seulement ( !) 20 à 30% le pourront car les situations qui exigent un suivi à l’hôpital sont claires et strictes (liquide teinté, troubles du rythme cardiaque –entendus au sonicaïd car pas de monitoring à domicile-, antécédents particuliers : hémorragie, accouchement précédent difficile ; stagnation de la dilatation pendant une heure)

La Sécu envoie au 7ème mois un « kit » d’accouchement à domicile…

Si la femme choisit d’accoucher à l’hôpital et si elle  a été suivie par une sage-femme, c’est un « accouchement à domicile délocalisé à l’hôpital » ! La sage-femme vient au domicile faire le diagnostic de début de travail puis accompagne la femme quand la dilatation est à 6cm.

Peu de femmes accouchent sous péridurale ! En cas de péridurale, l’accouchement n’est plus considéré comme physiologique mais comme « médicalisé » : il est suivi par la sage-femme de l’hôpital, est sous monitoring et est effectué par le gynécologue de garde.

En cas de péridurale, on reste une nuit à l’hôpital, sinon le retour à domicile a lieu 2 ou 3 heures après l’accouchement….

A domicile, la femme (et l’enfant !) sont suivi€s par une « kraamzorg » (profession qui n’existe qu’aux Pays – Bas , une formation sur deux ans ; ressemble quand même beaucoup avec la profession d’AVS –auxiliaire de Vie Sanitaire- ) qui vient SIX heures par jour pendant 8 jours : elle fait les soins de la mère et du bébé, surveille la tension, la température, l’utérus, le périnée, est très bien formée pour accompagner l’allaitement (systématique aux Pays Bas !), s’occupe du linge, du ménage, des repas, des aînés éventuels, veille à ce que la maman fasse une bonne sieste tous les jours ! [1]

La sage-femme, elle, passe au 2ème, 5ème et 8ème jours après l’accouchement mais laisse son numéro de portable à la femme et à la « kraamzog » et vient si problème…



[1] On pourrait peut-être traduire « kraamzorg » par « fée du logis » non ?

Partager cette page

Repost 0
Published by