Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de irene.autour-de-la-naissance
  • : échanger des vécus, des expériences autour de la grossesse, la naissance, l'allaitement, l'accompagnement haptonomique
  • Contact

Texte Libre

Recherche

15 mai 2020 5 15 /05 /mai /2020 23:45

Encore une web conférence qui promet d'être intéressante sur la santé et les femmes!

Je m'y suis inscrite mais n'auras peut être du mal à en faire un compte rendu car le lendemain, je prends un peu de vacances...

(attention, le lien à la fin de ce que j'ai "copié/collé ci dessous, ne marche peut être pas avec le "collage"  il vaut mieux aller directement sur le site d'Osez le Féminisme!)

et déjà que je n'ai pas fini à raconter la web conférence précédente!

 

Invitation au Webinar #2
 
 
 

Lors de ce 2e webinar de notre série Femmes et Coronavirus, nous parlerons du sexisme et autres discriminations subies par les femmes et les filles dans le milieu médical, en nous appuyant sur nos décryptages de la campagne A Notre SantéE*, ainsi que des conséquences du Covid-19 sur la santé des femmes et filles : santé mentale, accès à l'IVG, parcours PMA, et soin et isolement des femmes en situation d'handicap / ayant des maladies chroniques.

*Après avoir constaté des différences préjudiciables à notre santé entre la prise en charge des filles et des femmes et celle des garçons et des hommes, Osez le Féminisme ! a lancé la campagne "A notre SantéE". Elle a été crée l'année dernière dans le but de faire émerger des soins féministes dans la société. Vous pouvez consulter nos articles de décryptage et podcasts sur le site: http://anotresantee.olf.site


Nous en parlerons ce lundi 18 mai à 19h00 lors du FéminisTalk d’Osez le Féminisme !, 2nd webinar d’un programme riche à découvrir. Après inscription sur le lien ci-dessous, vous recevrez par mail le lien et mot de passe pour accéder au webinar dans le mail de confirmation.
Avec :

Fabienne El-Khoury Lesueur, co-coordinatrice du groupe de travail sur la santé des filles et femmes au sein d'Osez le Féminisme !
Marion Muracciole, également co-coordinatrice du groupe de travail sur la santé des filles et femmes au sein d'Osez le Féminisme !
Lucile Sergent, patiente engagée, autrice du Petit guide de survie des patients face à la blouse blanche et animatrice du compte @VieDePatient.
Je m'inscris pour le lundi 18 mai à 19h00
 
 
Partager cet article
Repost0
14 mai 2020 4 14 /05 /mai /2020 02:58

https://www.nouvelobs.com/nos-vies-intimes/20200513.OBS28770/accouchement-en-temps-de-covid-j-ai-traverse-seule-14h-de-contractions-c-est-criminel.html?fbclid=IwAR2-Wq4_HbSnTKTvxkjiU8J0LqTbz9rdaUkuwKJTimuU9ylBn47s6aPw7oA

Partager cet article
Repost0
14 mai 2020 4 14 /05 /mai /2020 00:03

entracte!

une petite interview qui me semble intéressante:

https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/145722873320801/

 

je crois que je connais la sage femme dont il est question!

 

encore une fois, ici le débat n'est pas: accoucher à la maison ou accoucher à l'hôpital!

avoir une péri ou pas!

Voir les commentaires

Partager cet article
Repost0
13 mai 2020 3 13 /05 /mai /2020 00:25

Lors de la réunion à laquelle j'ai participé (par visio) et dont je parlais dans l'article précédent, il y a eu aussi l'intervention d'une responsable de l'association "Parentalité et Féminisme" qui nous a appris des choses très intéressantes ou a soutenu des idées que je défends de mon côté depuis bien longtemps (ça fait du bien de se sentir  bien entourée!)

Info...surprenante ! (ou pas?)

Figurez vous que le temps parental évoqué l'autre fois diminue pour les hommes au fur et à mesure que le nombre d'enfants augmente!!!

Mais oui, ça s'expliquerait si on se rappelle que le temps des pères pour s'occuper des enfants était surtout un temps pour les loisirs! Alors, il emmène les 2 ou 3 ou 4 enfants se promener au parc, en forêt ou en vélo, c'est le même temps pour 2,3,4 enfants alors que le temps domestique est largement plus augmenté et l'aide aux devoirs et les visites chez le médecin etc (si un enfant est malade à l'école c'est presque toujours la mère que l'école prévient!)

Les violences conjugales

On sait, malheureusement, que le confinement les a faites exploser, alors que déjà le nombre de féminicides en France est scandaleusement élevé (mais une seule femme victime serait déjà de trop, non?)

On sait moins que la grossesse est souvent un élément déclenchant ou aggravant!

Et puis, il n'y a pas que les violences physiques, il y a aussi les violences verbales...vous savez ça va de la remarque un peu (beaucoup) déplacées dans les soirées entre ami-e-s ou les repas de familles, assez "lourdingues" ou fortement inconvenantes: la femme qui en est l'objet rit d'un air gêné et cherche à en disculper l'auteur!! si!si! ("faites pas attention, il est souvent comme ça" "il se croit drôle" "il est un peu relou"etc) auteur qui lui, n'a pas l'air de mesurer le poids de sexisme, de machisme qu'il y a dans ses remarques (ou alors, il en est conscient et s'en moque?) ...Même en séances d'hapto, ce genre de remarques peut s'entendre (physique de la femme, ses émotions, son caractère etc) et je ne manque pas de le relever! je me souviens d'un conjoint à qui je demandais pourquoi il venait de dire ce genre de remarques et qui me répondit "je ne sais pas" "j'ai toujours fait ça"...D'où l'importance de l'éducation...

et puisque nous parlons "violences " arrivons aux violences gynéco et/ou obstétricales  qui, malheureusement sont assez nombreuses dans notre pays (beaucoup moins dans les pays anglo saxons ou scandinaves! ) ce que Martin Winckler dénonce beaucoup dans ses livres et édito

L'association "Tou-te-s contre les violences gynécologiques et obstétricales"

s'en pré-occupe beaucoup et dans l'immédiat s'intéresse aussi sur les conséquences que pourrait avoir eu le covid en ce domaine (conjoints interdits de salles d'accouchement dans certaines maternités, femmes encore plus "médicalisées", "instrumentalisées" et lance une enquête à ce sujet

je vous la communique et j'espère que vous serez nombreuses à la remplir (je précise qu'il ne s'agit pas seulement de faire qui auraient ACCOUCHÉ pendant le confinement mais le suivi de la grossesse, du post partum etc...

https://bit.ly/2ymjLND

 

Mais nous verrons très prochainement que le confinement a eu aussi des effets positifs...

à suivre donc...

 

Partager cet article
Repost0
10 mai 2020 7 10 /05 /mai /2020 17:50

Vendredi dernier, j'ai participé à une très intéressante réunion sur le "travail domestique" et le "temps parental"

 

Tous les 10 ans (!!?? seulement? nous attendons l'étude 2020!)

 l'INSEE comptabilise le temps de travail domestique et la répartition femmes/ hommes

 

ces données méritent réflexions et...actions!

Il me semble que, chez les couples "hapto" que j'accompagne, les hommes soient plus prêts à s'investir que pour les autres couples?

je ne sais jusqu'à quel point cette impression est fondée, je pense qu'il y a sûrement encore des "progrès" à faire et que cela nous concerne toutes et tous puisque les fondements d'un changement vraiment positif reposent dans l'éducation que nous donnons à nos filles et à nos fils, sans oublier l'éducation à l'école  où les jeux "genrés" et même les devoirs peuvent être largement remis en cause

(je me souviens d'une rédaction que mon fils avait eu en fin de primaire: pour les filles c'était "décrivez votre héroïne préférée" et pour les garçons: "décrivez votre arme préférée"! l'enseignant - directeur d'école en plus, avait eu droit à une lettre de ma part)

mon petit fils , 8 ans, demande à sa mère "maman, apprends moi à passer l'aspirateur, j'aimerais bien rendre service" Charmante demande mais chez les hommes adultes, ils ont souvent à l'esprit que s'ils participent aux tâchent ménagères, c'est pour "aider" "rendre service" et non pas pour participer à égalité aux travaux domestiques, comme faisant partie de la vie de la maison!...

Les chiffres parlent d'eux mêmes:

depuis 1980 et malgré l'arrivée des "nouveaux pères", les hommes ne participent pas plus aux travail domestique: 105 minutes contre 183 minutes pour les femmes (le temps des femmes lui, a diminué parce que les femmes en "font moins": moins de repassage, repas tout prêts, externalisation de certaines tâches ce qui fait reposer ces dernières sur d'autres femmes, souvent plus précaires et qui elles, cumulent plusieurs travaux domestiques!)... soit presque deux fois moins!

Encore plus curieux:

sur le temps que les hommes consacrent au travail domestique 40% de ce temps est consacré au bricolage et/ ou au jardinage qui ne sont pas forcément des tâches à assurer au quotidien et à renouveler sans cesse

Il faut aussi prendre en compte la charge mentale et la charge émotionnelle qui reposent surtout sur les femmes!

Pour le temps parental

on est aussi dans un rapport de un sur deux (et même plus puisqu'il est de 42 pour les hommes contre 95 pour les femmes! et là aussi, on s'aperçoit que le temps parental pour les hommes consiste principalement en prise en charge des loisirs, promenades etc et que les tâches de base  (toilette, nourriture, aide aux devoirs, suivi médical...) concernent surtout  les mères

on ne peut que souhaiter que l'enquête de 2020 vienne nuancer tout cela! Malheureusement, des enquêtes ponctuelles pendant le confinement iraient dans le sens contraire!

Femmes qui en télé travail (leur conjoint pouvant l'être aussi d'ailleurs) assurent le travail domestique et l'école à la maison (90% de parents investis dans des groupes de soutien avec les enseignant-e-s sont...des femmes!) Certaines mères qui ont leur(s) enfant(s) en garde alternée ont demandé aux établissements scolaires d'excuser les enfants "une semaine sur deux" car les devoirs étaient rarement faits chez leur père!

Bref, il y a encore du travail à faire! Et agir auprès des enfants commence très tôt (beaucoup d'hommes qui partagent à peu près équitablement les tâches disent volontiers qu'ils ont toujours vu leur père faire de la sorte!)

On peut charger parait il l'application "Maydée" pour mesurer le temps domestique, ce travail gratuit et invisible qui, s'il était comptabilisé représenterait 35% du PIB!...et ce n'est pas l'électro ménager offert pour la "Fête des Mères" qui risque de changer fondamentalement les choses! Certains hommes, très à l'aise avec moteur de voiture, perceuse ou tondeuse ont parfois une incapacité totale à comprendre le fonctionnement d'une machine à laver , d'un fer à repasser ou à étendre ou plier le linge...Non, les petites filles ne naissent pas en tenant une table à repasser dans les bras

pour en savoir plus, il a été conseillé la lecture du livre (que je n'ai pas lu personnellement) de Christine Delphy et Diana Leonard "L'exploitation domestique..."

Je vous souhaite une belle fin de dimanche et surtout une entrée dans le déconfinement très prudente et raisonnable!

Partager cet article
Repost0
10 mai 2020 7 10 /05 /mai /2020 14:27

Plusieurs parents me disent qu'ils "signent" avec leur enfant, soit parce qu'ils ont suivi un atelier pour le faire (certaines crèches en organisent) soit parce que l'assistante maternelle le fait!... soit parce qu'ils le font avec vidéo ou...avec un livre...

je vous transmets un livre utilisé par des parents et qui m'en ont dit le plus grand bien!

 

certaines "rumeurs" disaient que signer pouvait retarder l'acquisition du langage! c'est évidemment faux et c'est même le contraire! un enfant qui signe est content d'avoir des moyens d'exprimer ses besoins ...et ses émotions (très important aussi de signer les émotions)

et n'oublions pas qu'un enfant hapto sait déjà bien communiquer et en a acquis le goût très tôt!

 

Bon dimanche à vous et bon "déconfinement" pour certain-e-s! en gardant beaucoup de prudence!!

 

Partager cet article
Repost0
6 mai 2020 3 06 /05 /mai /2020 01:36

Journée Internationale des Sages Femmes

En ce jour,

je vous transmets le site pensé par la cellule de "crise" et réalisé par le CNOSF (Conseil national de l'Ordre des Sages Femmes) pour le grand public

http://v6s8.mjt.lu/lnk/AMsAAHIwnLwAAcsG_R4AAAMpB2gAAAABeggAJJYKAAbXPQBesX1Sfm6AgVKjT7i0HKok5wsIjwAGic0/2/ImPyfLRBoK9RTfvOkT5F3w/aHR0cDovL2dyb3NzZXNzZWV0Y292aWQxOS5mcg

Depuis l'arrivée de la pandémie, les sages- femmes se sont organisées au mieux pour répondre au plus près (enfin au sens abstrait car concrètement, elles respectent les distances!) aux demandes des patientes:

Faisant des consultations à distance à chaque fois que c'est possible mais assurant le suivi à domicile pré et post natal aussi souvent que nécessaire!

Remplaçant les consultations à l'hôpital ou chez le médecin ou gynéco quand celles ci étaient supprimées

Obtenant que la Sécurité Sociale prenne en compte la préparation à la naissance à distance, les couples ayant plus que jamais grand besoin d'être accompagnés en ces moments où l'angoisse peut surgir plus facilement

Les sages femmes libérales ont lutté et obtenu des masques (6 par semaine!! au début; 18 maintenant ce qui est encore insuffisant quand on sait qu'un masque doit être changé toutes les 4 heures

Le Conseil de l'Ordre des Sages Femmes s'est associé avec d'autres Ordres à la lettre scandalisée écrite par l'Ordre des Pharmacien-ne-s , révolté par le fait que les pharmacies ont eu beaucoup de mal à se procurer des masques aux normes et que maintenant des masques qui ne sont d'ailleurs pas aux normes se trouvent vendus (et beaucoup plus cher) dans les grandes surfaces et les bureaux de tabac (celui pas loin de chez moi se refuse à vendre ces masques si peu efficaces...

Ceci hélas, n'étant qu'un scandale parmi d'autres, une incohérence parmi d'autres...

Partager cet article
Repost0
3 mai 2020 7 03 /05 /mai /2020 15:45

Émotion+++

et quelle tendresse entre ces deux là

Rayon de soleil de fin de journée

https://www.youtube.com/watch?v=StKv8TBsTWc&feature=youtu.be&fbclid=IwAR1RUComNkesm0CLpVFdEX6GYPp_h

Partager cet article
Repost0
3 mai 2020 7 03 /05 /mai /2020 13:49

Douceur, tendresse et émotion que je souhaite partager avec vous dans cette journée grise

https://www.youtube.com/watch?v=t0emmvJIl-8&feature=share&fbclid=IwAR1msf40NW748INDVe1Wa_vKQ0eWYReVtG7cYfQFzphM0zsdtAnhKZpdoGk

Partager cet article
Repost0
30 avril 2020 4 30 /04 /avril /2020 23:28

Je ne sais pas si certain-e-s d'entre vous avez assisté à la rencontre avec Martin Winckler hier: il y avait près de 200 personnes, je n'aurais pas pu vous repérer

c'était une formidable rencontre où il a été parlé de la médecine, des qualités que devrait avoir tout médecin, tout soignant-e et plus simplement toute personne: EMPATHIE, ÉCOUTE, HUMILITÉ, OUVERTURE À L'AUTRE

Pour finir ce mois d'avril vraiment très spécial, je voudrais vous faire partager une page d'une de mes récentes lectures: un peu de poésie dans la description des nourrissons

c'est tiré de "La Folle Allure" de Christian Bobin

"Je comprends très bien que les nourrissons passent leur temps à dormir. Ils font un travail proprement exténuant: ils tètent une goutte de réel, une goutte seulement, ils la tètent de tout leur corps froissé et rose, ils la gobent avec leurs petits yeux ronds, ils la lèchent avec leur petite langue de chat, une goutte de réel, un rien, un soupçon, une larme de réel qui tombe sur leur âme blanche comme de l'huile sur le feu-- et ils sont aussitôt exténués, accablés, obligés de tout arrêter, tout suspendre, repartir pour des heures de sommeil. les nourrissons grandissent en dormant. Petit à petit, insensiblement, ils prennent taille, poids et force, les oreilles s'épaississent, les lèvres deviennent moins tremblées et les yeux s'affolent moins, regardent plus posément autour d'eux. ..."

Ne retrouvez vous pas votre enfant dans cette description?

Je vous souhaite un Bon Premier Mai: d'accord, du muguet avec plein de bonheur qui va avec mais surtout l'envie, la résolution, les moyens (à inventer cette année pour être ensemble, malgré le confinement, autour des mêmes valeurs, des mêmes objectifs) pour fêter ...non pas le travail comme on le dit souvent mais pour fêter les travailleurs et les travailleuses qui sont depuis toujours mais plus particulièrement à la peine en ce moment: ceux et celles qui nous soignent, prennent soin de nous ou de nos enfants, en crèche, à l'école, à l'hôpital, à domicile, en maisons de retraite...celles et ceux qui cultivent ou élèvent ce que nous mangeons, qui le vendent ou le préparent, celles et ceux qui entretiennent nos villes, nos voiries, nos espaces publics, celles et ceux qui nous font vivre par la culture, une nourriture tout aussi indispensable que l'eau que nous buvons, le pain que nous mangeons...Tant de travailleuses et travailleurs à la peine et dans le dédain et le mépris  de ceux là , là-haut qui pensent "profits" et non pas "vies".

Partager cet article
Repost0