Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de irene.autour-de-la-naissance
  • Le blog de irene.autour-de-la-naissance
  • : échanger des vécus, des expériences autour de la grossesse, la naissance, l'allaitement, l'accompagnement haptonomique
  • Contact

Texte Libre

Recherche

25 novembre 2012 7 25 /11 /novembre /2012 20:45

Bonsoir,

La Sécurité Sociale a réussi à vaincre mes résistances et m'obliger à passer aux feuilles de soin électroniques (pour faire le boulot à la place d'agents dont on ne renouvellera pas les postes?) .

La première menace était de faire payer les feuilles "papier": bon, ça allait...

Mais cet été, la deuxième menace me fit plier: je ne serai plus conventionnée! Renseignements pris, la Sécu ne prendrait plus à sa charge la part qui lui revient de mes cotisations sociales (car, ne prenant pas de dépassement d'honoraires, je suis comme qui dirait "salariée de la sécu" en quelque sorte!) et les femmes ne seraient plus remboursées...Cela a  fini par venir à bout de mes "principes"...

Donc, depuis vendredi, tout est installé et à part les déboires les premiers jours (demandez aux femmes pour qui j'ai fait tout en double ou dont j'ai gardé la carte vitale ou qui m'ont trouvée bien énervée) ça devrait marcher...

Conclusion:

DORENAVANT, VENEZ AVEC VOTRE CARTE VITALE !

 


Repost 0
Published by irene.marraine
commenter cet article
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 22:28

je m'aperçois que je n'ai pas mis les copies de la nouvelle d'Amir!

je vais essayer!

Désolée! je n'y arrive pas! il y a surement un parent qui peut m'aider?
Repost 0
Published by irene.marraine
commenter cet article
18 novembre 2012 7 18 /11 /novembre /2012 22:01

D'habitude, je publie des articles directement liés à mon métier, à l'accompagnement que j'essaie d'avoir avec vous...mais ce soir, il me semble de mon devoir de sage-femme, de femme, d'être humain, de citoyenne du monde, de vous parler des enfants de GAZA, des crimes à leur encontre, de ce qu'ils subissent depuis tant d'années mais dont l'horreur dépasse l'imaginable en ce moment, de la violation des Droits de l'Enfant et comme tout cela reste impuni, il faut bien prendre et défendre la voix des enfants, la voix des bébés assassinés ou blessés, ou meurtris dans leur chair mais surtout dans leur enfance...

Il se trouve que j'ai un ami Gazaoui: 

Pour celles et ceux qui n'auraient pas la chance de connaître Amir:
22 ans à peine, déjà diplômé en Français Langue étrangère à l'Université de Gaza (oui, il y a, tant que les bombardements ne la détruisent pas une université à Gaza) Il a commencé à apprendre le Français pendant la guerre de 2008 (Plomb durci, ça vous dit quelque chose?) mais les bombardements continuent vous savez même quand la "guerre" est finie et cet été quand il a passé son diplôme, il avait peur que les bombes l'empêchent d'aller passer son examen!... Bref, il parle Français mieux que moi (comme si c'était sa langue naturelle!) et surtout, il écrit: des poèmes, des nouvelles et c'est parce que, 2 ans de suite, il a gagné des prix pour ses nouvelles qu'il a obtenu la récompense de venir en France...
Il y a passé quelques mois cet été et toutes celles et ceux qui l'ont rencontré n'ont pu qu'être frappés par sa grande et sage intelligence, sa non-violence, son analyse pertinente et douloureuse de ce que subit son peuple et donc lui, mais aussi son grand humour, son immense gentillesse, son énergie, sa soif de vivre...
Et voilà qu'il est rentré à Gaza mercredi 14 novembre, impatient de retrouver les siens, sachant que le contraste serait dur mais ne se doutant pas que l'offensive meurtrière d'israel n'attendait que lui pour se déclencher!
Depuis, je l'ai plusieurs fois par jour et par nuit par mail, en chat sur FB ou quand ils sont privés d'électricité par téléphone...par téléphone, j'entends les drones qui vrombissent sans arrêt, tel un essaim de frelons furieux et puis les explosions, les cris de terreur des enfants, les ambulances et les descriptions désespérées d'Amir car ils bombardent tout autour de chez lui (le stade, le cimetière, la tour des journalistes - ah oui, ils sont venus l'interviewer vous avez pu l'entendre sur France Inter ou France Culture samedi et un papier doit paraitre dans libé demain et Amir avait créé une radio locale, pour occuper les jeunes dans cette prison à ciel ouvert) et bien sûr, la liste des civils (surtout des femmes et des enfants) s'allonge en direct devant mes yeux et mes oreilles horrifié(e)s.
J'avais plusieurs recueils de ses nouvelles (et des autres étudiants) mais il ne m'en reste plus! en attendant que j'en recommande ou que vous en achetiez (les éditions du littéraire" 361 rue Lecourbe 75015) je vous envoie la nouvelle si émouvante "Le parfum du passé" (du tome 2 de "échos de Palestine") je l'ai scannée, j'espère que ce sera lisible! c'est tellement lui!
et puis en ces temps terribles, vous pouvez toujours lui adresser un petit mot, cela le soutiendra ameer_h_2004@hotmail.com ou le retrouver sur FB ou suivre les nouvelles qu'en donne une rédactrice indépendante: sur alencredemaplume.com
Bonne lecture et faisons tout ce que nous pouvons pour nous élever contre l'horreur de cette situation
Son poème d'aujourd'hui ô combien poignant
des frontières autour de moi
si je ferme mes yeux, je te verrai
viens me raconter si tu veux
je suis partant cette nuit malgré le temps
crie ou prie ou pleure
cela ne te sert à rien
mon ame sera déjà là-bas.
il nous invite aussi à chanter ce soir
on va chanter ensemble ce soir pour que la guerre s'arrête
http://www.youtube.com/ watch?v=-3ZwAsjgqQ0&NR=1&featur e=endscreen
عصفور طل من الشباك
www.youtube.com

عصفور طل من الشباك وقال لي يا نونو خبيني عندك خبيني دخلك يا نونو قلت له إنت من وين قال لي من حدود السما قلت له جايي من وين قال لي من بيت الجيران قلت له خايف ...‏
Nous sommes bien impuissants mais nous pouvons ne serait-ce que par la simple solidarité et par la prise de conscience rendre compte de tout cela!
Je ne pensais pas, à mon âge suivre la guerre et la mort en direct (ah! ce que la technologie permet quand même!) et suis choquée, révoltée d'entendre les cris de ces enfants, de savoir qu'ils sont privés de nourriture, d'eau, d'électricité plusieurs fois par jour, privés de soins faute de place et de médicaments aussi... et puis de voir les noms des victimes qui s'allongent...
Je suis désolée de partager cela avec vous, vous qui êtes dans la joie avec votre enfant, vos enfants mais je crois que tous les parents, tous les enfants méritent justement cette joie et la Paix, la Justice, la Liberté, la Vie quoi!

 

Repost 0
Published by irene.marraine - dans humanité
commenter cet article
30 octobre 2012 2 30 /10 /octobre /2012 11:38

Je m'absente quelques jours et vous propose quelques réflexions pendant ce temps...

 

SAVOIR LE SEXE…DONNER UN PRENOM…

 

Nous avons abordé ces questions pendant le dernier module de formation en « hapto-puériculture » et il me semble intéressant de vous faire partager nos réflexions :

parce que nous sommes des « professionnel(le)s » dont le rôle est de « guider »

parce qu’il est légitime de militer pour l’intime

parce que les expériences des un(e)s et des autres (depuis plus de trente ans pour nombre d’entre nous, par exemple pour Catherine Dolto qui a, en plus, bénéficié de l’expérience de sa mère) de médecins, sages-femmes, psy … sont à partager… 

Mais comprenons-nous bien : notre rôle, le mien donc, est de guider, pas d’imposer ni de juger, simplement de donner des éléments pour faire des choix en étant (mieux, plus) informés ; c’est comme pour l’allaitement : il est de notre DEVOIR, d’expliquer les côtés positifs, les avantages de l’allaitement maternel mais les personnes qui ne le choisissent pas ont droit à tout autant de respect et d’accompagnement que les autres !

Et si vous pensez que ce qui suit risque de vous gêner, n’en continuez pas la lecture !

 

Petites phrases souvent entendues :

« nous avons une écho demain, on va « enfin » ( ?) savoir le sexe ! » et quand on demande si c’est important, on obtient la réponse « Non, ça nous est égal"  …et il nous est permis de (nous) demander alors pourquoi c’est nécessaire…

ou bien : « ça y est, on sait ce que c’est ( ?), c’est une fille/ un garçon … » « Et alors ? C’est ce que vous souhaitiez ? » « Oh, nous, vous savez, on avait pas de préférence ! » (« Mais dans ce cas, pensons-nous, pourquoi le demander ? »)

 

Catherine Dolto pense que savoir le sexe avant la naissance (s’appuyant sur son expérience d’haptothérapeute et de médecin) n’est pas bon dans 95% des cas (les 5% restants se trouvant dans les cas de problèmes lors de naissances précédentes, de maladies génétiques etc)

Un enfant in utero n’a pas à être sexué !

Quand, depuis des mois, l’enfant est sexué et nommé, le carcan imaginaire est très étroit, on peut parler d’Interruption Volontaire de Fantasme ! Tout le jeu des prénoms est frustré de 50% et on se prive de 50% de l’imaginaire; on enlève de la liberté à l’imaginaire des parents, on enlève de la liberté à cet enfant en ne voulant pas l’accueillir tel qu’il est avec sa part d’intime et de surprise à révéler à la naissance (frappant comme les parents qui ne savent pas, prennent le temps pour  le savoir à la naissance, tout à leur grande joie, leur émotion de voir naître cet enfant en tant que tel)

 

Nous vivons dans une époque où l’imaginaire est frustré, où un ogre monstrueux dévore notre « intime », où l’impatience, le désir d’avoir, de savoir, tout, tout de suite prédominent…

 

Donc, savoir le sexe, si ça nous est vraiment égal,

 ce serait simplement de l’impatience de la curiosité mais qui volerait à l’enfant une période d’incertitude pendant laquelle il serait rêvé et aimé quel qu’il soit, où on lui donnerait un statut d’enfant né à un enfant pas né…ce qui n’est pas du tout la même chose, où on enlèverait une part de merveilleux à la naissance

 

Et si ça n’est pas tout-à-fait égal ?

si c’est la mère qui est déçue ? (oh ! même juste un petit peu !) elle va devoir faire bonne figure (et parfois culpabiliser) mais l’enfant ne sera plus invité de la même façon, cela va freiner leurs relations  (combien d’enfants qui ne répondent pas ou moins bien aux contacts haptonomiques après l’annonce du sexe !), c’est un drame intime qui peut se jouer entre la mère et l’enfant et il risque d’y avoir personne pour aider l’une et l’autre…

quand c’est le père qui est déçu (juste un petit peu ?) la mère est très malheureuse, partagée entre « consoler » son conjoint et « rassurer » son enfant…

l’enfant sexué, nommé est « livré aux autres, à l’entourage familial, social professionnel et les projections des autres, ce n’est pas anodin et ni le couple, ni l’enfant n’ont besoin de cela !

quand l’un ou l’autre parent, ou l’entourage est déçu (même un tout petit peu !) par l’annonce du sexe pendant la grossesse, l’enfant est seul pour affronter la situation ; quand c’est à sa naissance, il peut s’appuyer sur les autres :  une formatrice  (50 ans environ )  nous a dit qu’à sa naissance elle était censée se prénommer « Jean-Dominique », ses parents ont laissé tomber le « Jean » (tout en lui laissant un prénom « unisexe) mais qu’elle s’en était bien sortie car pendant 9 mois, elle avait été bercée, aimée par sa mère en tant que … »Jean-Dominique » et que cet amour-là l’avait bien porté

 

Quant au prénom donné d’avance… :

dans notre société française, on se doit de donner le prénom très rapidement, on ne laisse pas l’enfant nous guider pour choisir son prénom !

En Chine, on donne le prénom selon la façon dont l’enfant a crié à la naissance, dans d’autres sociétés, on donne un prénom provisoire, en Angleterre, on a 10 jours pour déclarer l’enfant histoire de voir si le prénom choisi lui convient bien ! …Mais il y a aussi des parents qui donnent un nom (un surnom plutôt ) à l’enfant pendant la grossesse et qui ne le garderont pas après…

 

Donc, calmons nos impatiences et accueillons cet enfant avec sa part de mystère, d'inconnu mais surtout avec tout l'amour que nous pouvons échanger avec lui

 

Repost 0
Published by irene.marraine - dans humanité
commenter cet article
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 16:15

Toujours au cours de notre réunion de sages-femmes, Nestlé est venu nous présenter ses produits...Quand on lui a demandé si ces fameux produits contenaient de l'huile de palme, il nous a été répondu (de façon un peu gênée ...mais pas trop!) que oui, il y en avait...car il fallait de l'acide palmique puisque celui-ci fait partie de la composition du lait maternel? (ah! cette bonne intention de vouloir tant imiter le lait maternel, sans pouvoir y arriver naturellement et le fait en perturbant l'environnement) mais il a été affirmé aussi que l'huile de palme qu'ils utilisaient était produite dans des conditions écologiquement acceptables...

Je vous conseille de vous rapprocher de bioaddict ou de protectnature car l'article ci-dessous concerne Ferrero mais Nestlé n'est pas mieux!!

 

Contenant une importante dose de graisses végétales dont de l'huile de palme non hydrogénée, Ferrero cautionne une culture qui détruit les paysages des pays en développement et anéantit leur précieuse biodiv

ersité. Sur son site Internet, le groupe juge l'utilisation de cette huile indispensable "pour des raisons technologiques". Pourtant, on peut aisément rétorquer au fabricant que d'autres pâtes à tartiner dépourvues d'huile de palme se vendent dans de nombreux pays, allègeant ainsi leur empreinte sur l'environnement.... :
http://www.bioaddict.fr
Ah! et puis Nestlé est venu nous présenter aussi son "précieux" petit dernier: il s'agit de Naturaness (ou quelque chose comme ça, toujours ce lien avec la Nature!) mais si je vous dis "Georges Clooney", vous voyez tout de suite de quoi il s'agit:
une machine qui fait du 'laitspresso": on choisit la capsule entre 2 quantités (tant pis si votre bébé a besoin d'une quantité intermédiaire) la sorte de lait (mais si votre bébé a besoin d'un lait "médical" N .s'engage à vous rembourser la machine...
Oui, j'oubliais ce qui est précieux dans cette invention, c'est son prix: 200euros et UN euros Cinquante par capsule...
...et quand on a demandé ce qu'il fallait penser de toute cette pollution de capsules et qu'on a dit que c'était un peu surréaliste de proposer tout ce gaspillage alors qu'on venait de nous parler de "couches lavables", la réponse et le problèmùe ont été évacués d'un revers de main: sûr qu'il y aura des hommes heureux de préparer les biberons ainsi pendant qu'ils se prépareront leur "nespresso" avec une machine tout aussi contestable!
Nous vivons vraiment une époque formidable où la consommation et le gaspillage et le pillage de notre planète font rage! mais, au fait, quelle planète voulons-nous laisser à nos enfants?
Repost 0
Published by irene.marraine - dans humanité
commenter cet article
29 octobre 2012 1 29 /10 /octobre /2012 15:28

Jeudi dernier, réunion des sages-femmes libérales de Haute-Normandie.

Nous avons reçu plusieurs associations venues nous présenter leurs objectifs et leurs actions...

Vous en connaissez sûrement quelques-unes ou d'autres figurent dans les liens de ce blog mais je vous les représente quand même:

je les cite par ordre alphabétique!

- Bien Naître en Normandie: http://biennaitreennormandie.org

organise des rencontres (souvent sous la forme de cafés-débats, ce qui veut dire dans un café, avec donc consommation et un peu de bruits éventuels!) autour de la parentalité, entre parents, pour permettre d'échanger et aussi de faire évoluer certaines pratiques hospitalières (BNN est membre du CIANE et organise souvent des actions au moment de la SMAM: Semaine Mondiale de l'Accouchement respecté)

- SOS Allaitement 76: http://sos.allaitement76.free.fr

ont aussi une page BaceBook

apporte information, Ecoute et soutien en allaitement et maternage

réunions mensuelles su l'allaitement dans 2 maternités de l'agglo mais aussi au Relais Info Familles rue St Julien, à Doudeville et à St Aubin les Elbeuf

mais aussi des ateliers massages bébés, des ateliers couches lavables, des ateliers portage...

- pour les couches lavables, notez l'association "Naturalange" créée dans la région qui organise un système de location et de nettoyage des couches: intéressant , non?

- SOS préma: www.sosprema.com

qui a un correspondant dans la région et est une association reconnue d'intérêt général pour aider les parents d'enfants prématurés, avec une ligne téléphonique à l'écoute des familles (questions administratives, questions pour leur puéricultrice, ou pour leur psychologue

- SPAMA: Soins palliatifs et Accompagnement en Maternité: www.spama.asso.fr

"il ne s'agit pas d'attendre la mort mais d'accompagner la vie, aussi courte soit-elle"

diagnostic prénatal d'une maladie qui va peut-être entraîner le décès (naturel ou par interruption médicale); pronostic vital engagé après la naissance de l'enfant...vous avez besoin de soutien, l'association propose forum de parents, rencontres, écoute téléphonique

 

j'espère que ces associations (et d'autres) vous apporteront conseils et aides si vous en avez besoin

Repost 0
Published by irene.marraine - dans humanité
commenter cet article
19 octobre 2012 5 19 /10 /octobre /2012 23:52

Je n'ai pas pu me rendre à la Grande Tétée, dimanche dernier mais une maman y est allée et m'a envoyé ce message que je vous transmets...

 

Cette maman a aussi eu la gentillesse de faire un compte-rendu de lecture d'un livre emprunté: trop bien et merci beaucoup!

et promis, tout bientôt, je vous parle encore d'allaitement!

 

"Hier j'ai pu me rendre à La Grande Tétée, j'ai rencontré Claire et les autres bénévoles de l'association et posé quelques petites questions sur le portage & l'allaitement.
Divers ateliers sont régulièrement organisé, dès que possible je nous y inscris mon mari et moi...

A très bientot

Ps: j'ai dévoré en une matinée l'ouvrage que vous m'aviez prêté, je l'ai trouvé très touchant de sincérité, certains détails étant pourtant très durs ... Je rédige actuellement un petit avis pour le blog :-)"

Repost 0
Published by irene.marraine - dans allaitement
commenter cet article
11 octobre 2012 4 11 /10 /octobre /2012 22:24

Faudrait pas que ça soit comme la "Journée Internationale des Femmes" ou la "Fête des Mères"  du genre:"fêtée une journée et ignorée -voire pire!- le reste du temps"...

Aujourd'hui, par exemple, le 11 octobre a été décrété "Journée Internationale des Filles" et voilà qu'on apprend le verdict d'un procès aboutissement d'une affaire qui remonte à plus de 10 ans (mais l'instruction aura duré...7 ans!) celui de viols collectifs dont ont été victimes deux jeunes filles... eh bien les ONZE violeurs ont été acquittés, (à part un ou deux condamnés à 3 mois avec sursis) alors qu'ils n'ont montré aucune repentance au contraire au contraire puisqu'ils ont passé les 3 semaines du procès à continuer à humilier, insulter ces deux jeunes femmes qui avaient pourtant eu le courage de porter plainte: voilà qui découragera les autres à faire de même et encouragera de futurs violeurs!...

 

Mais ce n'est pas le sujet que je voulais aborder, excusez-moi, la colère m'a emportée!

Faisons en sorte que nos petits hommes et nos petites femmes ne soient pas confronté(e)s à ce genre de situation...

 

Revenons à l'allaitement et à la "SMAM"

Je serai à Paris ce week-end, pas sûre de rentrer à temps pour la Grande Tétée (en espérant qu'il fasse beau!)

Et cette année encore, je n'ai pas su organiser une grande réunion que je projette pourtant chaque année!

 

Alors, pour me rattraper, je vais vous faire un témoignage personnel (une fois n'est pas coutume: ce n'est pas mon rôle de parler de moi ou de mes propres expériences) sur mes allaitements

Premier enfant: une fille; je souhaitais allaiter bien que ce ne fût pas très courant à cette époque (oui, ça remonte à ...pas mal d'années!) les débuts ne furent pas évidents: je n'étais pas sage-femme en ce temps-là, les médias, la société vantaient les avantages du biberon et n'encourageait pas (au contraire) à allaiter (y compris le corps médical): conseils du genre "il faut peser le bébé avant et après"" il faut donner le sein à heures fixes"; et "10 minutes par sein" "votre lait est peut-être insuffisant" etc...malheureusement ce genre de propos a encore cours!

ah!oui! en plus,  ça ne démarrait pas terrible, puisque, ma fille et moi avons été séparées les 48h premières heures (ils avaient parait-il des examens, ou une surveillance à faire, ils ne m'expliquaient rien, le moment où je devais la récupérer était sans arrêt et sans explication repoussé: vous imaginez les questions et les angoisses qui m'assaillaient mais qui n'étaient sans doute rien à côté de la détresse qu'elle devait éprouver..car à elle non plus, on n'avait rien dit

Et puis, il n'y avait pas eu de première mise au sein: de toutes façons, à cette époque-là, on avait l'habitude de laisser les nouveaux-nés 24h ou plus sans manger! on attendait souvent la montée de lait!

Eh! attention8 je ne suis pas si vieille que ça, quand même! ça ne se passait pas au Moyen Age ni au fin fonds de je ne sais quel pays mais en France, dans les années soixante-dix: vous pouvez mesurer le chemin parcouru mais aussi tout ce qui reste à améliorer!

Bref, cette petite avait aussi ses crises d'angoisse du soir (comme d'autres mais la séparation n'a rien dû arranger ni notre maladresse inquiète de parents débutants..) .Bon, je vous passe quelques crevasses, quelques engorgements (et même une intervention chirurgicale sous anesthésie générale ce qui m'a obligée à tirer mon lait et à le jeter pendant 2 jours) mais avec de la patience, une bonne volonté de part et d'autre, de la persévérance et après deux ou trois (ou plus?) premières semaines compliquées, cela a fini par bien marcher, très bien marcher, couler de source! Nous avons enfin pu apprécier toutes les deux un allaitement très agréable et assez long: 5 ou 6 mois complètement (assez rare à l'époque pour que la maternité me propose de nous filmer pour convaincre d'autres mamans!) et la suite en allaitement mixte jusqu'à ses 13 mois; nous aurions pu continuer davantage mais je faisais un voyage où je ne pouvais pas l'emmener et puis elle mangeait à la cuiller depuis longtemps déjà!

Je précise que j'avais repris mon travail , je tirais mon lait au début avec un tire-lait (préhistorique en comparaison de ceux de maintenant) puis j'avais gardé la tétée du matin et celle du soir...puis seulement celle du matin pour un quart d'heure de câlins au lit avant de commencer la journée...

Encore deux allaitements à vous raconter mais rassurez-vous, ça sera moins long (pas leur durée mais leur récit!) car c'est devenu de plus en plus facile...

Tout ça pour dire que quand on en a vraiment envie, il faut certes pouvoir surmonter les premiers obstacles, s'entourer de bons conseils, secréter plein d'ocytocine l'"hormone de l'amour" et là, c'est le conjoint qui a un rôle important à jouer! et ce n'est que du bonheur...

Repost 0
Published by irene.marraine - dans allaitement
commenter cet article
8 octobre 2012 1 08 /10 /octobre /2012 09:36
A toutes les mamans allaitantes : La Grande Tétée aura lieu au Havre sur le Parvis de l'Hôtel de Ville à 11h ce dimanche 14 octobre....
NDLR: Peuvent venir aussi celles qui n'allaitent pas, celles qui n'ont pas encore décidé...et leurs conjoints aussi, piliers indispensables pour une bonne réussite de l'allaitement (et de beaucoup d'autres choses aussi d'ailleurs
Venez nombreuses pour relever ce défi et rendre visible l'allaitement maternel ...
A dimanche !
Vous pouvez vous inscrire sur le site de la Grande Tétée :
http://www.grandetetee.com/

 "L’allaitement maternel d’hier a aujourd’hui :

Dimanche 14 octobre 2012 a 11h00 dans toutes les villes organisatrices de la rencontre

 Chaque ville realisera sa rencontre avec une équipe de bénévoles remplie d’enthousiasme et toujours dans une ambiance chaleureuse pour vous proposer : le partage d’expèriences, la photo clin d’oeil des mamans et enfants allaités, des stands d’ information,  des échanges conviviaux, la présence d’associations, de professionnels de santé, de consultantes en lactation et plus encore !

Vous pouvez vous rendre sur l’onglet Villes 2012 pour connaitre la liste des villes organisatrices de la GTT 2012. Nous vous conseillons de venir regulierement sur la page ville dediee a votre rencontre afin de vous tenir informe de son evolution.

Thème dela GTT 2012 : L’allaitement d’hier à aujourd’hui une histoire de modeS

Le pourcentage d’enfants allaités en France connait une hausse depuis ces dernières grâce à l’implication de nombreuses associations de soutien à l’allaitement maternel, de l’intérêt plus grand des professionnels de santé et de certaines prise de positions politiques locales, nationales et internationales.

Considérer l’allaitement maternel sur un plan historique permet de comprendre les savoir-faire et les savoir d’être d’hier a aujourd’hui dans la pratique de l’allaitement maternel : la position de la femme, les modes, les croyances religieuses, l’ impact de soutien de politique en faveur ou non de l’allaitement maternel, les courants de pensées, le rôle de l’enfant, les progrès techniques et médicaux… Expliquer par ce savoir, ce bien commun qui nous appartient à tous, la place de la femme, celle de l’enfant, de la famille dans notre société. Lire la suite…

Vous et l’allaitement maternel

Vous pouvez également nous aider en apportant votre contribution en nous envoyant vos témoignages, vos photos  concernant votre histoire, vos anecdotes passées et présentes, vos souhaits, vos interrogations, vos protestations… Bref ce sera un réel  plaisir (avec votre accord) de les mettre ligne sur notre site, il vit également grâce à vous ! Nous sommes à votre disposition, n’hésitez pas à nous contacter par le biais de notre mail : information@grandetetee.com. Vous pouvez venir réagir et nous suivre sur notre blog , notre page FaceBook ou notre compte Twitter ! Au plaisir de vous lire, de vous rencontrer…

Nous vous espérons encore plus nombreux cette année !"

La grande tétée existe aussi sur Rouen...: contactez Claire de "SOS Allaitement 76"
En attendant, réunissons nos témoignages et interrogeons nous sur ce qui nous freine dans notre société française pour accepter l'allaitement maternel comme quelque chose de naturel, d'évident...La pression des lobbies fabricants de lait a été bien forte en France pour en arriver ainsi à sous-estimer l'allaitement maternel
Repost 0
Published by irene.marraine - dans allaitement
commenter cet article
30 septembre 2012 7 30 /09 /septembre /2012 23:41

http://souristine.blogspot.fr/2012/09/allaiter-ou-pas.html?m=1

 

Allez, encore une adresse de blog!

le blog d'une amie médecin qui vient d'écrire un très bon "billet" sur l'allaitement!

et les commentaires sont intéressants aussi...

on attend les vôtres!

A bientôt

Repost 0
Published by irene.marraine - dans allaitement
commenter cet article