Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Le blog de irene.autour-de-la-naissance
  • Le blog de irene.autour-de-la-naissance
  • : échanger des vécus, des expériences autour de la grossesse, la naissance, l'allaitement, l'accompagnement haptonomique
  • Contact

Texte Libre

Recherche

18 juin 2017 7 18 /06 /juin /2017 18:15

Les violences obstétricales me révoltent tout autant qu'elles viennent d'un.e médecin ou d'un.e sage-femme et j'ai lu l'autre jour un témoignage écrit plusieurs mois après, d'une maman complètement brisée par le (mauvais) accompagnement qu'elle avait reçu d'une sage-femme, à croire que cette dernière avait de réels problèmes, professionnels, personnels ou même psychiatriques.

Oui, c'est vrai, nous pouvons toutes et tous être potentiellement violent.e.s dans nos actes, nos paroles, parfois sans nous en rendre compte, parfois sans le vouloir et "accidentellement"...D'où l'importance, pour toutes ces professions (comme toutes les professions - enseignement, santé, justice, social,  police etc- où la relation avec le public est tellement importante et où l'abus de savoir, l'abus de pouvoir, l'abus d'autorité...nous guettent) d'être au départ au clair avec les motivations, conscientes et surtout inconscientes qui nous font choisir une telle profession...L'intérêt d'avoir des échanges, des groupes de paroles, des supervisions pour pouvoir  nous confronter avec les écueils, les dérives possibles...

Les violences obstétricales sont donc à mettre dans le cadre de violences médicales et de violences professionnelles que nous subissons dans beaucoup de domaines et qui vont s'aggraver d'autant plus que les conditions de travail vont s'aggraver dans ces professions là et les suppressions de poste, la gestion financière de la santé, de l'éducation etc ne vont rien arranger...

Et les femmes subissent bien PIRE que les violences obstétricales, d'autres violences qui sont quotidiennes elles...

Violences conjugales: une femme meurt tous les trois jours EN FRANCE, sous les coups de son conjoint!

Violences sociétales: de plus en plus de femmes à la rue, sans abri, seule ou avec enfant(s) ou en accueil d'urgence séparées de leur compagnon...

Violences "professionnelles" : femmes premières atteintes par le chômage, par le temps partiel subi, par le travail à horaires décalés (ce qui complique beaucoup leur vie de mère de famille surtout si elles sont seules)...et quand elles ont le même travail qu'un homme, à qualification égale, leur salaire est toujours de 30% inférieur...

Et tout cela va dangereusement s'aggraver quand on voit que les mesures prévues par le gouvernement actuel (et les futurs député.e.s?) vont augmenter chômage, précarité, exclusion, réduire les dépenses publiques et diminuer les postes etc...

Je tremble pour l'avenir qui se profile bien sombre...

Mais bien sûr, toutes ces violences là, pourtant intolérables, sont sans commune mesure avec ce que subissent les femmes dans d'autres pays: subissant le viol comme "arme de guerre", l'esclavage et la prostitution, la famine et l'exil et si dans leur terrible périple de réfugiées, elles ne périssent pas en route ou en mer, elles seront loin de trouver la terre d'accueil espérée

Honte à notre Humanité qui s'auto-détruit (et détruit la planète!) et s'en prend d'abord à sa moitié qui devrait être consacrée à la Naissance, à la Vie

Partager cet article

Repost 0
Published by irene.marraine
commenter cet article

commentaires